Accéder au site du Passant Ordinaire Notre Monde le dvd
le Passant Ordinaire
FrançaisEnglishItalianoAmerican
  Go !   

Sortie du DVD de Notre Monde

Notre Monde Notre Monde (2013, 119') un film de Thomas Lacoste
Rassemblant plus de 35 intervenants, philosophes, sociologues, économistes, magistrats, médecins, universitaires et écrivains, Notre Monde propose un espace d’expression pour travailler, comme nous y enjoint Jean–Luc Nancy à « une pensée commune ». Plus encore qu’un libre espace de parole, Notre Monde s’appuie sur un ensemble foisonnant de propositions concrètes pour agir comme un rappel essentiel, individuel et collectif : « faites de la politique » et de préférence autrement.
Retour
© Passant n°29 [juin 2000 - juillet 2000]
Imprimer cet article Imprimer l'article

Aussi cons que la lune est belle


« Dis maman, où il est notre hectare de lune que le monsieur Casino nous a offert ? – Là, au bout de mon doigt, enfin à peu près – Et on y va quand en vacances sur la lune qu’est à nous ? – Dans dix mille ans ! »

16 juillet 1969 : « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité ». Mon œil ouais ! L’humanité l’a dans l’os, métastases dans la moelle de nos rêves. Pourtant, moi je nous voyais bien sélénites jusqu’au bout de nos nuits, habitants de la lune arpentant les quadrants de nos échappées célestes, propriétaires de riens qu’appartiendraient à tout le monde, où nous ne mettrions jamais les pieds mais qu’auraient la beauté de cabanes sous les étoiles.

Puis une info radio à la voix lactée m’a ensablé les boosters. La lune n’appartient plus à l’humanité : la Lunar Embassy, société californienne l’a kidnappée comme les pionniers du Far West qui, plantant les premiers leurs piquets, devenaient propriétaires des terres indiennes. Conquête de l’Ouest, conquête du Monde, conquête de l’Espace. Lunar Embassy la vend hectare par hectare dans son « Moon Shop », les lots se négociant entre 1000 et 5000 francs sur le Net. Des présidents et des stars en auraient acheté, mais on s’en fout, sauf s’ils y migrent, et pas dans notre cabane.

Puis le service marketing du groupe Casino a aluni. ça phosphore vite dans les têtes de gondole. Dans le cadre de sa nouvelle campagne de communication « Géant, c’est Géant et c’est pour vous » (non merci), le service marketing doit remobiliser les troupes en interne. Il faut une idée top. Une agence de pub parisienne, Image 7 s’active alors la transmission dopaminergique à grands snifs de cocaïne transgénique. Plus un petit buvard pour la route et Lucky in the Sky with Distribution. Bingo. Mais quelle hallu ! On offre aux employés un hectare de lune plutôt qu’un porte-clef Président. Trop top.

Or, les trente cinq heures sont en pleine négociation dans les hypermarchés du groupe : la direction joue la RTT contre le gel des salaires. Et les deux actions se télescopent. Mauvaise trajectoire les casinosmonautes. Eclipse cérébrale totale. Pourtant, on jure qu’on n’a pas voulu faire passer la pilule amaigrissante du 0% d’augmentation des salaires avec ce cadeau lunaire. « C’est juste un clin d’œil très ludique, très qualitatif » indique une petite pépette très marketing qui occultera le coût de l’opération mais s’alarmera du manque d’humour des employés.

De vrais veaux ces employés, savent même plus s’amuser ! Car cela ne les a pas fait rire du tout de recevoir le certificat en bonne et due forme avec le numéro du lot spécifié : « zone 1-7, Quadrant India Lot 8, 001 square au sud et 008 squares à l’est de l’angle extrême nord-ouest de la surface éclairée de la lune. » Juste entre le Géant et le Mc Do.

« D’un côté on nous offre la lune, de l’autre rien sur terre. C’est vraiment le plus grand gag foireux de la grande distribution » persifle une caissière qui n’a toujours pas digéré l’humiliation. Si le ciel est le modèle parfait de toute destinée terrestre, les employés ne sont pas au bout de leurs peines avec leur hectare pourri sans un pet d’eau entre deux cratères aphones.

Seule consolation, parmi les quelque 30 000 propriétaires d’un hectare, à l’heure actuelle, 22 000 sont les heureux employés du groupe Casino. Faut y envoyer la légion, et au pas de charge. La lune sera française et les sélénites francophones ! Mais faut tout acheter en urgence Lionel et Jacques car la Pan Am vend déjà des billets « destination lune » pour des croisières intersidérales. Les caissières, elles, préparent la faim du mois.


© 2000-2019 - Tous droits réservés
le Passant Ordinaire