Accéder au site du Passant Ordinaire L'Hypothèse démocratique
le Passant Ordinaire
FrançaisEnglishItalianoAmerican
  Go !   

Sortie du DVD de Notre Monde

Notre Monde Notre Monde (2013, 119') un film de Thomas Lacoste
Rassemblant plus de 35 intervenants, philosophes, sociologues, économistes, magistrats, médecins, universitaires et écrivains, Notre Monde propose un espace d’expression pour travailler, comme nous y enjoint Jean–Luc Nancy à « une pensée commune ». Plus encore qu’un libre espace de parole, Notre Monde s’appuie sur un ensemble foisonnant de propositions concrètes pour agir comme un rappel essentiel, individuel et collectif : « faites de la politique » et de préférence autrement.
Retour
© Passant n°33 [février 2001 - mars 2001]
Imprimer cet article Imprimer l'article

Cyber résistance


Arme offensive dans les mains de Clinton pendant la guerre du Kosovo1, extension sur la toile du conflit israélo-palestinien2 ou bien moyen efficace d’organiser la

résistance à la mondialisation sournoise quand il permet de mobiliser contre l’AMI, Internet est bien ce qu’il est convenu d’appeler un nouveau défi à la démocratie. Moyens d’oppression particulièrement

raffinés, nouveau vecteur de la société marchande à travers l’E-commerce3 ou bien outil de communication au service de l’émancipation des hommes ? Tout cela à la fois, mon camarade, dans un rapport dialectique nouveau. Arme redoutable à la portée du moindre petit bricoleur, elle met les puissants au défi de se protéger de plus en plus lourdement contre des Goliaths aux pieds agiles, les hackers, ces pirates qui pénètrent les

protections ultra sophistiquées (ce sont les firewalls, pare-feu, pas moins) des

systèmes informatiques. Ces hackers sont d’ailleurs recrutés, à l’aune de leur pouvoir de nuisance en quelque sorte, par la

cyberindustrie, ou par le FBI. Un peu comme si un banquier embauchait à la tête de son service de

sécurité un as du casse4 Microsoft utilise ainsi la force de frappe des hackers pour tester ses propres firewalls. Dernière illustration de la capacité de récupération du système.



Résistance en ligne



Un système qui, pour l’instant, n’est pas sans faiblesse quand, à l’occasion il se prend les pieds dans son propre tapis de dollars. Les salariés du centre Jean-Feger de Pau en ont fait la démonstration en 99 quand la direction d’Elf a voulu liquider une partie du personnel de sa branche exploration-production. Le plan Performance du PDG Philippe Jaffré prévoyait la suppression, (sous la forme d’une externalisation) de 1500 emplois à Pau et à Paris dans l’objectif clairement affiché de « créer de la valeur » afin d’augmenter les dividendes de ses actionnaires, transformant ses salariés en simple variable d’ajustement. Cynisme mal perçu dans le Béarn ; les salariés, pour la plupart ingénieurs, se sont lancés dans la première cyber lutte de l’histoire contemporaine5Le centre Jean Feger regroupe sur un même site toute l’activité de recherches du pétrolier, il est en permanence en liaison informatique et satellitaire avec toutes les plateformes ou les champs d’exploration et d’exploitation du monde entier. Centre névralgique gardé comme un coffre fort, jamais un journaliste n’a pu y pénétrer durant le conflit. C’est ce Fort Knox que les salariés grévistes ont décidé d’occuper dès le premier jour avant que la direction ne pense à organiser le transfert des bases de données. En quelques minutes, ils ont neutralisé toute l’informatique de gestion de la branche exploration-production, le système de traitement de l’information scientifique, la base de documentation et les réseaux internes. Un blocage qui a eu des conséquences directes sur la forme de la grève : chaque salarié se déclarait gréviste deux heures par jour, suivant une rotation des services, le reste du temps il faisait acte de présence ne pouvant travailler du fait de l’interruption de la chaîne informatique. Parallèlement, ils ont créé un site Internet intitulé Elf Résistance destiné d’abord aux expatriés du groupe puis aux médias et à tous ceux qui se sentaient concernés par ce conflit. Elf Résistance, en faisant appel au témoignage et à l’expérience des travailleurs connaissant une situation similaire, représentait aussi l’embryon d’un réseau d’information et d’entraide. Face au silence de la direction, les grévistes ont joué la transparence, mêlant les formes de lutte sociale traditionnelle, manifs, actions symboliques, tracts, aux outils contemporains, tel Internet. Le site, quotidiennement alimenté critiquait vertement les positions de la direction, proposait une importante documentation et des propositions alternatives. Au bout de 104 jours de conflit, la direction jetait l’éponge, trop occupée à résister à son tour aux appétits de Totalfina qui venait de déclencher une OPE sur Elf., une OPE qui était paradoxalement devenue une carte maîtresse dans le jeu des grévistes.



Résistance politique



ATTAC symbolise au mieux la résistance organisée en réseau. On se souvient de la mobilisation contre la volonté des « maîtres du monde » de faire voter en catimini l’AMI, cet accord commercial liberticide pour les Etats et pour les citoyens. L’info venue des Etats-Unis, relayée par ATTAC a circulé à toute vitesse sur les mails des internautes, la mobilisation s’est organisée dans un premier temps autour des artistes et de la défense de l’exception culturelle, les médias ont fini par s’en mêler. Finalement, l’OMC a dû faire machine arrière. Ce fut la première victoire politique de ce grand réseau de groupes citoyens, d’associations, de partis politiques et de syndicats en lutte contre la mondialisation. Et l’usage malin de la cybernétique n’y fut pas pour rien. Depuis, ces réseaux fonctionnent à toute vapeur : tous les grands rendez-vous anticapitalistes, Seattle, Prague, Nice ont été organisés via le net. La police pragoise ne s’y est pas trompée ; après la manifestation du 26 septembre dernier, de très violents affrontements avaient opposé des manifestants aux forces anti-émeutes, elle a jeté en prison des militants anarchistes tchèques de l’AIT. Comme par hasard, la veille, les ordinateurs de l’organisation avaient été totalement détruits par des virus informatiques. Fer de lance de la résistance médiatique, le net fonctionne de plus en plus comme un vaste forum à contre courant du discours dominant et de la pensée unique véhiculés par les grands médias. Le site du Passant6, pour parler au plus près de nous, reçoit et rediffuse sur son propre réseau des dizaines de communications, messages, articles, chaque jour et nous venons de créer le Quotidien du Passant7 - un journal en ligne. Une façon de combattre l’usage a priori ultra individualiste du net…

(1) Paul Virilio Sratégie de la déception. Bien évidemment, les américains ont nié ! Dans cet excellent petit livre, P. Virilio nous rappelle également que les Américains, en plus des grandes oreilles du réseau Echelon, permettant d’intercepter toutes les communications des alliés, possèdent également les grands yeux de la N.I.M., la National Imagery and Mapping, une agence qui contrôlera dorénavant l’ensemble du flux des images commerciales. Vous avez dit Big Brother ?
(2) Moins spectaculaire et surtout moins sanglante que sur le terrain des combats, les bombardements ont fait des ravages sur internet : sites officiels israéliens neutralisés à la Knesset, l’armée, le ministère des affaires étrangères. En représailles, ce sont les sites de l’autorité palestinienne et du hezbollah libanais qui ont subi les assauts israéliens.
(3) L’exemple de la fusion Vivendi, Canal +, Universal, capable dorénavant d’offrir « à ses clients de la musique, du sport, du cinéma, des émissions de télévision, de l’information, des émissions éducatives ou des jeux interactifs, par satellite, par télévision, par téléphonie avec ou sans fil, bref tout accès à Internet, par tous les moyens existants, à toute heure, partout. », selon les termes d’un communiqué de l’entreprise cité par Dan Schiller, le Monde diplomatique de janvier 2001.
(4) Cosa nostra s’y est mise d’ailleurs. Elle vient de rater le casse virtuel du siècle denier, 7 milliards de francs de fonds européens destinés à la Sicile qui devait transiter par la toile… Elle avait embauché une bande de virtuoses du web et des télécoms. Mais en cherchant trop bruyamment un banquier qui accepte de changer le plomb en or, ils ont mis la puce à l’oreille des policiers. Raté !
(5) Cf. Le Monde diplomatique Octobre 99 C. Dabitch, J.F. Meekel, Nouvelles formes de résistance syndicale. Les cadres d’Elf au pays de la finance.
(6) Adresses : http://perso.wanadoo.fr/passant.ordinaire ou http://www.passant-ordinaire.fr.st
(7) Pour s’abonner et recevoir ce journal, nous envoyer un message le stipulant, à l’adresse suivante :
passant.ordinaire@wanadoo.fr

© 2000-2022 - Tous droits réservés
le Passant Ordinaire