Accéder au site du Passant Ordinaire L'Hypothèse démocratique
le Passant Ordinaire
FrançaisEnglishItalianoAmerican
  Go !   

Sortie du DVD de Notre Monde

Notre Monde Notre Monde (2013, 119') un film de Thomas Lacoste
Rassemblant plus de 35 intervenants, philosophes, sociologues, économistes, magistrats, médecins, universitaires et écrivains, Notre Monde propose un espace d’expression pour travailler, comme nous y enjoint Jean–Luc Nancy à « une pensée commune ». Plus encore qu’un libre espace de parole, Notre Monde s’appuie sur un ensemble foisonnant de propositions concrètes pour agir comme un rappel essentiel, individuel et collectif : « faites de la politique » et de préférence autrement.
Retour
© Passant n°38 [janvier 2002 - février 2002]
Imprimer cet article Imprimer l'article

La démocratie, dinde ou miniature ?


Je vais t’dire, on en a rudement d’la chance d’être dans un des pays du monde libre, tu vois c’que j’veux dire, du camp d’la démocratie quoi ! Quand tu vois c’qui s’passe en Afghanistan ça fait froid dans l’dos, alors que chez nous, l’pays des droits de l’homme, j’veux pas dire qu’ça baigne mais faut pas faire les bégueules, on est vraiment des privilégiés.

Qu’est-ce que t’as à chipoter ? Tu m’demandes c’qui fait qu’la démocratie c’est bien ? Ben j’vais t’le dire, c’est simple. C’est qu’on est libre parce qu’on a choisi celui qui gouverne, et pis qu’y change régulièrement en plus. Par exemple, dans la plus grande démocratie du monde, y change tous les quatre ans, plus souvent qu’chez nous. Quoi ? Ouais, t’as raison, c’est vrai qu’choisir Bush, on peut pas dire qu’ça soit forcement ça la liberté. Ouais, changer le père pour l’fils, c’est pas l’Pérou. T’as vu qu’ce crétin, à la télé, il a dit qu’cette année, la dinde de Thanks giving serait la dinde de la liberté ! Choisir, c’est sûr que c’est bien et que c’est mieux que rien, mais quand tu vois qu’y en a qui sont crétinisés au point d’avoir choisi un gus comme Sharon..., et si faut choisir entre Chirac et Jospin…

Tu m’embrouilles avec tes questions ! Moi, j’te dis qu’la démocratie c’est ce qu’on peut faire de mieux. Pourquoi ? Parce qu’les gens quand y votent, y s’expriment, et qu’après, une fois qu’y ont voté, on continue à les écouter, parce qu’y a les sondages mon pote. C’est ça la liberté d’expression, et moi tu vois, j’en connais pas une seule, de dictature, où t’as la liberté d’expression !

Qu’est-ce t’as encore ! Mais laisse les flics là où ils sont. Pourquoi tu m’parles des manifs de flics ? Mais non j’dis pas que c’est des pauv’ victimes ! Mais non j’dis pas qu’y n’ont rien à s’reprocher. D’accord, étant donné les saloperies racistes et leurs tas d’bavures impunies, évidemment que j’vais pas pleurer sur leur sort. Ouais, t’as raison, on m’fera plus dire du bien des sondages, depuis que sais qu’y sont 90% des Français, à être pour leur grève, alors que les miennes, y pissent dessus, y disent que c’est d’la prise d’otage, du terrorisme social, ET PIS QUOI ENCORE !

T’es vraiment con ! Evidemment qu’je déconnais. J’sais bien qu’jacasser dans les sondages, c’est pas ça la liberté. Et ce que j’disais sur l’vote ? Qu’le vote c’est la liberté, parce que l’peuple, ça lui permet d’voir représentées ses opinions, et toute sa diversité, dans l’parlement, dans l’gouvernement, et qu’la diversité c’est la liberté ! Ben oui mon gars, l’progrès d’la démocratie, c’est l’progrès d’la diversité : y’a qu’à voir, dans l’gouvernement afghan, y’aura même un roi et deux femmes… Plutôt que de s’exprimer, plutôt que d’vouloir être représenté par l’peuple en miniature des élus et des gouvernants, y ferait mieux d’vouloir prendre l’pouvoir, l’peuple réel de tout ceux qui votent et tous ceux qui sont dégoûtés même du vote. Prendre l’pouvoir le plus possible : j’veux dire le plus souvent possible, et pas qu’une fois tous les ans quand y vote, j’veux dire aussi dans l’plus d’endroits possibles, et pas seulement dans l’isoloir ou au parlement. La démocratie, ,l’pouvoir du peuple ? Sûrement pas tant que la liberté c’est seulement l’choix minable et l’illusion d’être représenté par des grands discours sans projet. S’ils veulent croire en la démocratie, nos citoyens qui bonimentent avec Chévènement ou qui s’effondrent dans la déprime, qu’y prennent le peuple affamé d’Argentine en exemple !

T’as raison, not’ démocratie, y’a pas vraiment d’quoi en être fiers, la vraie démocratie, c’est foutre tout ça par terre, c’est d’tout reprendre par en bas, et sûrement pas pour l’ordre et la sécurité : pour la liberté. Y paraît que c’est c’qui disait l’père Marx : la vraie démocratie, c’est la vie du peuple total, pas la représentation par l’peuple en miniature1. Et ça tu vois, moi j’appelle ça un programme.

(1) K. Marx, Critique du droit politique hégélien, Editions sociales, 1975. On est quelques uns à avoir discuté ces idées dans un bouquin qui vient d’paraître : E. Balibar, G. Raulet, Marx démocrate, PUF, 2001.

© 2000-2022 - Tous droits réservés
le Passant Ordinaire