Accéder au site du Passant Ordinaire L'Hypothèse démocratique
le Passant Ordinaire
FrançaisEnglishItalianoAmerican
  Go !   

Sortie du DVD de Notre Monde

Notre Monde Notre Monde (2013, 119') un film de Thomas Lacoste
Rassemblant plus de 35 intervenants, philosophes, sociologues, économistes, magistrats, médecins, universitaires et écrivains, Notre Monde propose un espace d’expression pour travailler, comme nous y enjoint Jean–Luc Nancy à « une pensée commune ». Plus encore qu’un libre espace de parole, Notre Monde s’appuie sur un ensemble foisonnant de propositions concrètes pour agir comme un rappel essentiel, individuel et collectif : « faites de la politique » et de préférence autrement.
Retour
© Passant n°47 [octobre 2003 - décembre 2003]
Imprimer cet article Imprimer l'article

La pierre philosophale


Raffarin qui a diminué l’aide aux personnes âgées veut supprimer un jour férié pour la rétablir.

Il a raison cet homme. Il a trouvé le truc, la pierre philosophale : la richesse augmente si l’on travaille plus. Seillière a trouvé l’idée formidable. Raffarin et Seillière, merci de redécouvrir la lune, vous avez le bonjour de Marx, ce vieux ringard théoricien de la loi de la valeur-travail.

Ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Vous voulez de la croissance. C’est pas difficile. Il y a douze jours fériés par an. C’est-à-dire quasiment un demi-mois de jours ouvrables : 1/24e d’année ou environ 4%. On les tient nos 4% de croissance tant attendus. Supprimez tous les jours fériés !

Quand le pli est pris, ça roule. Il y a 52 samedis dans l’année quasiment inutilisés, soit deux mois de travail, 1/6e d’année : plus de 16,6% de croissance !

Et n’oubliez pas les 52 dimanches : 16,6% de mieux de croissance ! Récapitulons : au bas mot 38% de croissance économique potentielle par an ! Qu’est-ce qu’on attend ?

Où avez-vous la tête ? 5 semaines de congé payés, parfois 6 : 1/10e d’année. Quel manque à gagner ! 10% de croissance à espérer en plus ! On en est à 48% de croissance qu’il ne faut pas laisser en friche. Il suffit qu’on ajoute 2 petits pour cent qu’on fait habituellement en moyenne sans rien changer à la durée du travail et hop, le tour est joué, le PIB peut augmenter de moitié en un an : +50%.

Ah, ça mais, qu’à cela ne tienne ! On ne travaille que 7 à 8 heures par jour. On peut facilement doubler : nos arrières grands-parents travaillaient bien 16 heures par jour au XIXe siècle en étant bien moins nourris. Deux fois 50%, ça fait 100%.

Seillière et Raffarin, on peut doubler la richesse en un an ! Allez-y ! Vous ne savez pas ce que vous dîtes, mais vous savez ce que vous faites : transformer la loi de la valeur-travail en son contraire, la loi du travail-valeur. C’est la nouvelle philosophie.


© 2000-2022 - Tous droits réservés
le Passant Ordinaire